Cette vie ou une autre, de Dan Chaon (trad. Hélène Fournier, éd. Albin Michel)


La mythomanie, vous connaissez ? Non pas les naïves et inoffensives élucubrations de votre voisin de palier un peu hâbleur, mais la lourde pathologie qui atteint certaines personnes en modifiant lourdement et très étrangement leur comportement, souvent aux dépens des autres.

Les anglo-saxons préfèrent employer le terme poétique de « pseudologie fantastique » qui porte en lui les plus fabuleuses promesses et excite les imaginations les plus fertiles…

Nous avons tous entendu parler de personnages extraordinaires tels Christophe Rocancourt, Jean-Claude Romand, Frédéric Bourdin. Ces jongleurs de vies parallèles ont fasciné et fascinent encore la société par leurs impostures frauduleuses ou affectives, leurs vies à la fois romanesques et tragiques.

Champions de la supercherie, véritables artistes de la dissimulation et du mensonge, rois de l’usurpation d’identité, ils ont inspiré des écrivains comme Jean-Claude Carrière avec « L’adversaire », Jean Giraudoux avec « La menteuse » et des cinéastes comme Steven Spielberg avec « Catch me if you can », Jean-Paul Salomé avec « Le caméléon ». L’« affaire Martin Guerre », qui date pourtant du XVIème siècle, a fait couler beaucoup d’encre, dont celle d’Alexandre Dumas, et a même été portée à l’écran plus de trois cents ans après les faits !

Dotées d’une intelligence aiguë, d’une force de persuasion redoutable et d’un culot remarquable, ces personnalités aux troubles narcissiques évidents sont des héros parfaits, toujours dans l’action, dans l’invention ; des marginaux très charismatiques qui marquent les esprits, forcent l’admiration et inquiètent tout à la fois. Mais ce sont aussi des personnages en souffrance, des malades de la sociabilité, des fugitifs éternels  :

«Pour qu’on s’occupe de moi !» (Frédéric Bourdin)

« J’ai toujours eu peur. Peur de la déchéance, la pauvreté, l’abandon. » (Christophe Rocancourt)

Ils ont besoin pour réaliser leur délire de comparses involontaires, crédules et sous emprise, qui inconsciemment acceptent d’être mystifiés. Ils entretiennent avec eux des rapports ambivalents et complexes qui ne sont pas dénués d’une certaine morbidité.

Dan Chaon amène une pierre supplémentaire à l’édifice fictionnel inspiré par la pseudologie fantastique. Avec trois histoires parallèles imprégnées de notre temps et de nos soucis d’occidentaux, l’auteur tisse une toile au centre de laquelle se trouve un de ces faiseurs de mirages dont les manipulations ne sont pas seulement régies par la duplicité et la duperie et dont les victimes ne sont pas si innocentes ou irréprochables qu’elles ne le paraissent.

« Cette vie ou une autre », dont le titre original « Await your reply » est plus subtil, est une incursion dans le monde troublant des mythomanes et des thaumatomanes révélant toute la nébulosité et la richesse de leurs relations.

Merci au service de presse des éditions Albin Michel !

Et si vous jetiez un oeil sur...



Commentaires

J’adore cette expression de « pseudologie fantastique » .L’ Homme est vraiment un être fascinant , un univers infini à lui tout seul, et le cerveau sans doute la dernière Frontière à explorer.

posté par bruno le 08.01.11 à 11 h 37 min

sublime et terrifiante cette ultime frontière !

posté par La Ruelle bleue le 08.01.11 à 15 h 28 min
Les commentaires ne sont pas activés