Peut-on aimer une morte ? Jean Laurent Poli (LC éditions)


Errance existentielle. Flottement lunaire. Conscience en apesanteur. Mécanique céleste d’un homme qui gravite à distance autour d’un monde paradoxal auquel il n’accroche pas.

L’homme se promène un jour sur une plage. Sa vie se métamorphose alors au gré d’une rencontre macabre. Une jeune fille vient de prendre son envol sur une falaise. Avant de s’échouer sans vie sur le sable, elle a décrit une majestueuse et indolente courbe au-dessus du vide. Lentement, distinctement, elle a plané au-dessus d’une réalité à laquelle elle semble avoir échappé avant que d’y succomber fatalement.

Une belle mort et un instant aussi magique qu’heureux car ce n’est pas la fin brutale qui compte mais la chute vertigineuse et enivrante. C’est du moins ainsi que l’homme perçoit le tragique événement.

Il est ébloui par l’image qu’il se fait de la gracieuse et salutaire arabesque. A son tour, il va prendre de la hauteur et voltiger au-dessus de sa vie morne et ennuyeuse. Contemplatif, observateur, goguenard et détaché, il entre dans un monde virtuel intime et clos qu’il s’invente de toutes pièces, inspiré et guidé par la jeune morte.

Entre divagation et réalité, lubies et clairvoyance, âpreté et candeur, imposture et déni de soi, l’homme dérive peu à peu, s’isole et se fige…

Le plus dur, ce n’est pas la chute (jusqu’ici, tout va bien…), le plus dur, c’est le choc de l’impact…

Une nouvelle et envoûtante illustration littéraire de l’atopia, entre effrayante sérénité et romantique effroi.

Merci au service de presse de LC éditions !

Peut-on aimer une morte, de Jean Laurent Poli, 2011, LC éditions, 90 pages

ISBN : 9782919000500 /  15 €

Prix littéraire 2012 www.salondulivre.net

Et si vous jetiez un oeil sur...



Commentaires

vous êtes la bienvenue

samedi 17 mars 2012, à 14:00 – dimanche 18 mars 2012, à 20:00
Agora presse, Paris 4e, 19, rue des Archives, 75004 Paris, Paris
ÉRIK RÉMÈS signera son dernier roman BARBARES
Ce sera aussi l’occasion de rencontrer JEAN LAURENT POLI lauréat du prix Salondulivre.net 2012 pour son roman PEUT-ON AIMER UNE MORTE ?
CLARISSE MÉRIGEOT signera ses deux romans parus chez LC, LE CLUB DES 27 ANS et LETTRE À PAULINE PANTOCRATOR.

Et pour ceux qui ne pourront pas venir le samedi, le lendemain, dimanche 18 mars, une autre signature est prévue, avec les mêmes auteurs !

posté par jlp le 04.03.12 à 9 h 30 min

[...] « Peut-on aimer une morte », je poursuis mes lectures de romans parus chez LC éditions avec ce très attachant récit au titre [...]

posté par La Ruelle bleue : blog littéraire le 23.03.12 à 18 h 32 min

[...] dans son précédent roman et de façon toujours aussi saisissante, Jean-Laurent Poli décrit un être solitaire, un [...]

posté par La Ruelle bleue : blog littéraire le 24.03.13 à 10 h 39 min
Les commentaires ne sont pas activés