Justice dans un paysage de rêve, Malla Nunn (éditions des Deux Terres)


Embarquement direct pour l’Afrique du Sud dans les années 50, dans une petite ville plantée sur le veldt à la frontière du Mozambique. L’apartheid est instauré depuis peu entérinant ainsi une politique de ségrégation raciale séculaire dans ce pays à forte diversité ethnique et culturelle.

Du côté des plus forts, nous avons les Blancs. Les Afrikaners, hollandais d’origine et de confession protestante, sont persuadés être la tribu blanche africaine choisie par Dieu pour dominer ce territoire qu’ils ont colonisé et exploité les premiers. Leur pire ennemi ? Les Britanniques qui les ont chassé de leurs prérogatives en s’imposant à leur tour sans leur épargner ni les violences ni les humiliations liées à une lutte d’influence. Cette oppression féroce n’a fait que renforcer le nationalisme des Afrikaners et leur activisme politique qui les mène finalement au pouvoir.

Du côté des plus faibles, nous avons les populations autochtones noires mais aussi les « sans-couleur », ces métis issus du brassage ethnique. Si la ségrégation légale du début des années 50 n’est encore qu’à ses débuts (interdiction des mariages mixtes, loi sur l’immoralité…), il n’en est pas moins qu’elle est culturellement viscéralement implantée dans les mœurs. L’espace est strictement régenté et non partagé, les non-blancs ne peuvent avoir accès aux études supérieures, leur statut social étant quoiqu’il en soit toujours dégradé et leur rôle toujours subalterne.

L’ambiance déjà morose est encore plus assombrie par les fantômes de l’hémisphère nord, qu’il s’agisse des traumatismes de la Seconde Guerre Mondiale ou de la menace communiste dont les échos retentissent jusque dans cette plaine rurale d’Afrique australe. Pour ne rien arranger, un Afrikaner officier de police éminemment respecté est retrouvé assassiné… Un inspecteur britannique débarque de Johannesburg pour mener une enquête rapidement récupérée par la police politique aux méthodes musclées.

Et le lecteur accroche ! (malgré ce titre niais et cette couverture évoquant fort peu judicieusement le premier roman sirupeux à succès d’une auteure australienne à la fin des années 70…). Les descriptions sont réalistes, les personnages travaillés et la toile de fond historique est de grand intérêt. Excellente surprise donc que ce premier volet des enquêtes de l’inspecteur Cooper suivi récemment par « Le sang et la poussière».

Justice dans un paysage de rêve : une enquête de l’inspecteur Cooper (« A beautiful place to die », 2008), de Malla Nunn, traduit de l’anglais (Swaziland) par Anne Rabinovitch, 23 février 2011, éditions des Deux Terres, 400 pages, ISBN : 978-2-84893-086-2  /  22,50 €

Et si vous jetiez un oeil sur...



Commentaires

hum voilà un roman qui mérite qu’on s’intéresse à lui. Je l’avais remarqué à sa sortie mais bon, faut bien faire des choix, celui ci n’en faisait pas partie. J’attendrai sa sortie en poche pour lui donner sa chance ! Amitiés

posté par La Petite Souris le 27.06.12 à 17 h 24 min

ça tombe bien : il est déjà sorti en poche depuis quelques mois déjà !

posté par La Ruelle bleue le 02.07.12 à 13 h 59 min

Ah oui? fichtre alors je suis passé complètement à côté !!!! tu me donnes une deuxième chance? ;))

posté par La Petite Souris le 05.07.12 à 18 h 40 min

Mordiou ! Accordée ! :)

posté par La Ruelle bleue le 06.07.12 à 15 h 41 min
Les commentaires ne sont pas activés