Retour à Whitechapel, Michel Moatti (HC éditions)


retourwhitechapelJack l’Eventreur n’a pas fini de faire parler de lui ! On l’a déjà aperçu par le passé in the Blue Lane sous la plume inspirée de Robert Desnos. Il y rôde à nouveau aujourd’hui, cette fois par l’entremise d’un journaliste français qui a mené sa propre enquête à propos de l’identité du mythique serial killer londonien et s’est forgé une intime conviction qu’il livre sous la forme romancée.

Une infirmière en poste au London Hospital à Whitechapel en 1941 apprend qu’elle est la fille de la dernière victime de l’Eventreur, Mary Jane Kelly, assassinée et atrocement mutilée dans sa chambre de Dorset Street dans la nuit du 8 au 9 novembre 1888. Mrs Pritlowe, une fois la stupeur et l’effroi passés, décide de se plonger dans son histoire familiale oubliée, de suivre la trace de l’assassin entre Whitechapel, Aldgate et Spitalfields, à la rencontre du fantôme de sa mère dont elle n’a aucun souvenir.

Elle devient donc membre d’une société de ripperologues basée au cœur du quartier maudit, à quelques dizaines de mètres du lieu du drame. Elle cherche également par tous les moyens à faire ressurgir des oubliettes de la mémoire ses souvenirs de jeune enfant. Elle se lance à corps perdu dans la traque de l’assassin, cherchant dans les documents d’archives de nouveaux indices, exploitant des pistes évoquées puis abandonnées par les journalistes ou les policiers de l’époque.

carte-whitechapel Au cours de ses recherches, elle exhume de l’oubli les gens souvent misérables qui habitaient et travaillaient dans ce coin de Londres populeux et insalubre, à quelques encablures seulement des chics quartiers ouest de la capitale, avec ses Lords, son commerce prospère, son ère victorienne florissante… Elle croise les ouvrières de la fabrique d’allumettes, les filles célibataires qui ne gagnent pas assez bien leur vie et qui font le trottoir pour trouver l’argent nécessaire à les loger et les nourrir, elles et leurs enfants, les hommes rudes et violents. Elle constate la saleté et la noirceur des rues, le danger au détour des portes cochères et des impasses, les vols, l’alcool pour se réchauffer le corps et s’anesthésier l’esprit, les maladies de peau, des poumons, du foie et les pauvres existences écourtées par la violence des conditions de vie et de travail.

C’est le monde, plutôt bien rendu, des laissés-pour-compte de Dickens, de Sue, des Misérables d’Hugo, des Lantier de Zola… Ce sont les entrailles victoriennes décrites magistralement il y a quelques années par Michel Faber dans «La Rose Pourpre et le Lys»

Et Mrs Pritlowe, dans «Retour à Whitechapel», parvient à découvrir, non seulement qui est l’assassin, mais qu’il est encore en vie…

La thèse développée par Michel Moatti n’est, en partie, pas nouvelle et somme toute, pas si surprenante. Elle reprend une des solutions de l’énigme déjà évoquées par le passé, objet de vives polémiques, et vient la compléter. Mais après tout, a-t-on vraiment envie de connaître la véritable identité de Jack l’Eventreur ? Ce fait divers a été littéralement canonisé par la légende urbaine. Il est une source d’inspiration artistique toujours renouvelée. Et les victimes ne peuvent plus depuis longtemps obtenir réparation. Alors, et c’est bien ainsi, ce n’est qu’une hypothèse de plus qui permet encore au visage du diable sans tête de rester dans l’ombre des quartiers fantômes de l’East End pouilleux et dans les champs les plus fertiles de notre imagination.

Allez ! en conclusion une petite devinette qui aurait donc intérêt à rester encore longtemps sans réponse :

J’ai lu dans le journal un roman dont j’étais le héros 
toujours à l’aise quand il fait pluie.

Mon cœur bat l’extinction des feux,

Mes yeux sont la nuit.

Qui suis-je ?

 

Merci au service de presse des éditions HC !

 

Retour à Whitechapel, de Michel Moatti, 24 janvier 2013, HC éditions, 345 pages
ISBN : 9782357201361   /  19,90 €

Et si vous jetiez un oeil sur...



Commentaires

Bonjour Circé
Un roman dont j’ai apprécié le style, l’intrigue, les personnages, les différentes étapes historiques et que j’ai eu plaisir à chroniquer.
Amitiés

posté par Oncle Paul le 16.04.13 à 18 h 18 min

Toujours sur les bons plans Oncle Paul ! Je mets l’adresse de ton article : http://leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/article-michel-moatti-retour-a-whitechapel-115766433.html
Amitiés.

posté par La Ruelle bleue le 19.04.13 à 14 h 00 min
Les commentaires ne sont pas activés