Vous êtes dans les archives de Littérature anglophone

Rechercher ailleurs ?

← Revenir à l'accueil

Le signal, de Ron Carlson (trad. Sophie Aslanides, éd. Gallmeister) thumbnail image

Le signal, de Ron Carlson (trad. Sophie Aslanides, éd. Gallmeister)

Ron Carlson nous entraîne dans les montagnes rudes et sauvages du Wyoming, le temps d’une randonnée épique qui marque le tournant d’une vie. Une excursion âpre et rude dans une nature vivifiante comme symbole de dépouillement de soi et de passage d’un cap existentiel.

Rupture, de Simon Lelic (trad. Christophe Mercier, éditions du Masque) thumbnail image

Rupture, de Simon Lelic (trad. Christophe Mercier, éditions du Masque)

Il faut que quelque chose soit cassé, rompu, pour que l’homme redevienne un loup pour l’homme. Ce premier roman percutant loin des caricatures et stéréotypes souligne l'érosion morale d'une société prédatrice sur fond de tragédie meurtrière.

Petite sœur, mon amour, de Joyce Carol Oates (trad. Claude Seban, éd. Philippe Rey) thumbnail image

Petite sœur, mon amour, de Joyce Carol Oates (trad. Claude Seban, éd. Philippe Rey)

Un roman magistral de noirceur et de cynisme dans lequel la sorcière Oates joue avec les angoisses primales de ses lecteurs...toute ressemblance avec des personnes ou des faits réels n’est pas fortuite, ni anodine, mais totalement fictive et proprement glaçante…

Lincoln, de Gore Vidal (trad. Gérard Joulié, éd. Galaade) thumbnail image

Lincoln, de Gore Vidal (trad. Gérard Joulié, éd. Galaade)

Avec ce « Lincoln », les amateurs de romans historiques et de destinées extraordinaires sont remarquablement servis. En s’attaquant au récit biographique de ce fameux président, Gore Vidal aborde également l’un des moments clé de l’identité nationale de ce vaste pays.

Frères de sang, de Richard Price (trad. Jacques Martinache, éd. des Presses de la Cité) thumbnail image

Frères de sang, de Richard Price (trad. Jacques Martinache, éd. des Presses de la Cité)

Un regard sombre sur le déterminisme social et la liberté individuelle…

Le livre de Dave, de Will Self (trad. Robert Davreu, éd. de L’Olivier) thumbnail image

Le livre de Dave, de Will Self (trad. Robert Davreu, éd. de L’Olivier)

Accrochez vos ceintures : turbulences en vue... Décollage immédiat pour le « monde joujouesque » d'un drôle de Gus promu au rang de divinité !

Exit music, de Ian Rankin (trad. Daniel Lemoine, éd. du Masque) thumbnail image

Exit music, de Ian Rankin (trad. Daniel Lemoine, éd. du Masque)

Dernière enquête de l’inspecteur Rebus ou fausse sortie ? Notre bonhomme matois est à dix jours d’une retraite qu’il voit arriver d’un œil maussade et peu enjoué. Il se lance donc à corps perdu dans une enquête ultime...

L’indésirable, de Sarah Waters (trad. Alain Defossé, éd. Denoël & d’ailleurs) thumbnail image

L’indésirable, de Sarah Waters (trad. Alain Defossé, éd. Denoël & d’ailleurs)

Lorsque l’âme mélancolique d’Emily Brontë rencontre le fantastique d’Edgar Poe, cela donne un roman gothique au romantisme haletant…

C’est de l’eau, de David Foster Wallace (trad. Charles Recoursé, éd. Au diable Vauvert) thumbnail image

C’est de l’eau, de David Foster Wallace (trad. Charles Recoursé, éd. Au diable Vauvert)

Un peu d’humilité et de compassion distillées par David Foster Wallace dans ce monde de brutes. En quelques mots et quelques images, il nous invite à sortir de notre égocentrisme arrogant et à nous ouvrir aux autres, rendant ainsi notre vie plus douce et celle d’autrui moins pénible.

Vice caché, de Thomas Pynchon (trad. Nicolas Richard, éd. du Seuil) thumbnail image

Vice caché, de Thomas Pynchon (trad. Nicolas Richard, éd. du Seuil)

Vous connaissez les comics strips ? Eh bien "Vice caché", c’est une sorte de comic strip underground, à la "freak brothers", sans dessins mais tout aussi tonitruant, bavard et aveuglant.

Tokyo ville occupée, de David Peace (trad. Jean-Paul Gratias, éd. Rivages/thriller) thumbnail image

Tokyo ville occupée, de David Peace (trad. Jean-Paul Gratias, éd. Rivages/thriller)

"Tokyo ville occupée" est une invitation à une veillée funéraire : celle du Japon de l’après de guerre. A la manière de Ryûnosuke Akutagawa, David Peace entrelacent et dévoilent les bribes de vérité ou d’hypothèses historiques dans le vortex déchaîné d’une narration polyphonique. Un très grand roman, noir et virtuose.

Vie et opinions de maf le chien et de son amie Marilyn Monroe, de Andrew O’Hagan (éd. Christian Bourgois) thumbnail image

Vie et opinions de maf le chien et de son amie Marilyn Monroe, de Andrew O’Hagan (éd. Christian Bourgois)

Après Flush le cocker de Virginia Woolf, voici Mafia Honey, un nouveau chien narrateur en littérature. Maf, par son récit tendre, truculent et avisé, entre d’ores et déjà au panthéon des fidèles amis de l’homme (de la femme en l'occurence !).

Les jeux de la nuit, de Jim Harrison (trad. Brice Matthieussent, éd. Flammarion) thumbnail image

Les jeux de la nuit, de Jim Harrison (trad. Brice Matthieussent, éd. Flammarion)

Trois portraits bienveillants et tendres dans des paysages grandioses, loin des figures sombres des westerns crépusculaires.

Suite(s) impériale(s), de Bret Easton Ellis (trad. Pierre Guglielmina, éd. Robert Laffont, coll. Pavillons) thumbnail image

Suite(s) impériale(s), de Bret Easton Ellis (trad. Pierre Guglielmina, éd. Robert Laffont, coll. Pavillons)

Nous retrouvons donc vingt-cinq ans après, le narrateur de "Less than zero". Qu’est donc devenu Clay ? Evidemment, Bret Easton Ellis nous dépeint un tableau toujours aussi sombre.

← articles antérieurs
articles postérieurs →

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab