Vous êtes dans les archives de Littérature d’Amérique du sud

Rechercher ailleurs ?

← Revenir à l'accueil

La Ruelle bleue baisse le rideau… thumbnail image

La Ruelle bleue baisse le rideau…

Après trois ans d'activité, plus de 280 articles et mûre réflexion, La Ruelle bleue tire sa révérence. Merci à tous ceux qui l'ont suivie, de près ou de loin, fidèlement ou de temps en temps. Et n'oublions pas : un livre doit être la hache qui fend la mer gelée en nous ...

Hitler in love, Florencia Edwards <br /></br>  Les Cœurs cassés, Florence Day <br /></br>(LC éditions) thumbnail image

Hitler in love, Florencia Edwards

Les Cœurs cassés, Florence Day

(LC éditions)

Deux recueils de nouvelles diamétralement opposés. L'un ose et bouscule, l'autre préfère un registre doux-amer. A découvrir...

Le désert et sa semence, Jorge Barón Biza (Attila) thumbnail image

Le désert et sa semence, Jorge Barón Biza (Attila)

Etymologiquement, "decadens" signifie en latin "qui est en train de tomber". Evocation magistrale de cette chute, au propre et au figuré, dans ce roman imprégné d'éléments autobiographiques aussi troublant que décapant.

‘Ta mère, de Bernardo Carvalho (trad. Geneviève Leibrich, éd. Anne-Marie Métailié) thumbnail image

‘Ta mère, de Bernardo Carvalho (trad. Geneviève Leibrich, éd. Anne-Marie Métailié)

« Se reproduire est le propre de la nature humaine, tout autant que la guerre. Se reproduire et tuer. » La guerre et la maternité sont au centre de cette histoire croisée de trois destins de fils et de leur mère, sur fond de violence, de domination et de xénophobie.

Les brumes du passé, de Leonardo Padura (trad. Elena Zayas, éd. Anne-Marie Métailié) thumbnail image

Les brumes du passé, de Leonardo Padura (trad. Elena Zayas, éd. Anne-Marie Métailié)

Nostalgie et mélancolie se conjuguent dans le récit et le narrateur enquêteur, guidé par ses intuitions et prémonitions, recueillant les témoignages et souvenirs des personnages des années 50, vivra un temps en contre-jour de la vie cubaine moderne et douloureuse.

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab