Vous êtes dans les archives de Littérature française

Rechercher ailleurs ?

← Revenir à l'accueil

Fissions, Romain Verger (Le Vampire Actif) thumbnail image

Fissions, Romain Verger (Le Vampire Actif)

Le ciel s'obscurcit, l'orage gronde, la foudre menace... L'homme et ses frayeurs, l'âme et ses terreurs, le cauchemar de la bouche... Bienvenue dans l'univers onirique, poétique, éthéré et fuligineux de Romain Verger.

Nano lectures, Barbara Bibs (Editions Anne d’Hercourt) thumbnail image

Nano lectures, Barbara Bibs (Editions Anne d’Hercourt)

Quel est celui de nous qui n'a pas, dans ses jours d'ambition, rêvé le miracle d'une prose poétique, musicale sans rythme et sans rime, assez souple et assez heurtée pour s'adapter aux mouvements lyriques de l'âme, aux ondulations de la rêverie, aux soubresauts de la conscience? Baudelaire

Retour à Whitechapel, Michel Moatti (HC éditions) thumbnail image

Retour à Whitechapel, Michel Moatti (HC éditions)

Retour sur les traces de Jack l'Eventreur... Michel Moatti nous présente son enquête personnelle à propos de l'identité du tueur sous une forme romancée qui fait revivre les quartiers les plus pouilleux du Londres victorien.

Je nagerai jusqu’aux premiers rapides, Jean-Laurent Poli (LC éditions) thumbnail image

Je nagerai jusqu’aux premiers rapides, Jean-Laurent Poli (LC éditions)

Un homme cobaye remonte à contre-courant le flot tumultueux de l'existence, en prise avec la souffrance, la vieillesse, la maladie et la mort... Mais arrivé aux premiers rapides, "un poignet invisible (le remet) dans le sens de la vie".

Je n’ai de goût qu’aux pleurs que tu me vois répandre, Sébastien Bonnemason-Richard (Alma) thumbnail image

Je n’ai de goût qu’aux pleurs que tu me vois répandre, Sébastien Bonnemason-Richard (Alma)

Road-movie halluciné d'un funambule romantique soumis aux affres d'un amour exclusif et absolu : "Dérisoire, au bord d’une mer démontée, je suis errant de l’estran, entre mer et plage, mer et nuages, dans l’indistinction du jour et de la nuit"...

La roue du silence, Dominique Vautier (Quadrature) thumbnail image

La roue du silence, Dominique Vautier (Quadrature)

Recueil de douze nouvelles évoquant des moments-clés dans la vie où tout bascule. Femmes, hommes, pères, mères, enfants face à leurs faiblesses, leurs remords, leurs espoirs...

Tous ensemble, mais sans plus, Georges Flipo (Anne Carrière) thumbnail image

Tous ensemble, mais sans plus, Georges Flipo (Anne Carrière)

Un recueil de nouvelles féroces et truculentes.

Sombre dimanche, Alice Zeniter (Albin Michel) thumbnail image

Sombre dimanche, Alice Zeniter (Albin Michel)

L'histoire d'une famille en Hongrie, du temps du rideau de fer aux années 90. Mélancolique et attachant.

La vie rêvée d’Ernesto G., Jean-Michel Guenassia (Albin Michel) thumbnail image

La vie rêvée d’Ernesto G., Jean-Michel Guenassia (Albin Michel)

Un très grand coup de coeur !

Kafka suite, Laurent Jouannaud (Pascal Galodé éditeurs) thumbnail image

Kafka suite, Laurent Jouannaud (Pascal Galodé éditeurs)

Et si Kafka n'était pas mort dans la fleur de l'âge en 1924 dans un sanatorium autrichien ? Et s'il avait vécu jusqu'en 1946 ? Que serait-il devenu ? Ecrire une suite à la vie de Kafka, c'est le pari fou, et réussi, de ce livre ambitieux.

Les désorientés, Amin Maalouf (Grasset) thumbnail image

Les désorientés, Amin Maalouf (Grasset)

Un livre doux et sucré aux saveurs du Liban, mélancolique et plein de mansuétude, nourrit de réflexions sur le rapport entre l’Orient et l’Occident, l’amitié, l’attachement à un pays, l’exil, la tolérance...

Un repas en hiver, Hubert Mingarelli (Stock) thumbnail image

Un repas en hiver, Hubert Mingarelli (Stock)

Acceptez sans hésiter l'invitation de ce repas en hiver... Laissez-vous gagner par l'emprise subtile, puissante et lancinante du récit. Un livre court, percutant, qui fend sans conteste la mer gelée...

La nuit tombée, Antoine Choplin (La Fosse aux ours) thumbnail image

La nuit tombée, Antoine Choplin (La Fosse aux ours)

La nuit est tombée sur le coeur des hommes... Un homme, seul, enfourchant une machine pétaradante et cahotante, roule vers le coeur d'une zone d'exclusion à la recherche d'une... porte. Désolation lunaire après catastrophe industrielle mais réconfort à la chaleur humaine, même irradiée...

La Déesse des petites victoires, Yannick Grannec (Anne Carrière) thumbnail image

La Déesse des petites victoires, Yannick Grannec (Anne Carrière)

La vie héroïque de la femme d'un illustre scientifique depuis la Vienne des années 30 jusqu'à l'exil à Princeton, la longue déchéance psychique du génie et l'amertume de la veuve déconsidérée qui lui a consacré sa vie.

← articles antérieurs

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab