Indexé Actes sud

← Revenir à l'accueil

Pour seul cortège, Laurent Gaudé (Actes sud) thumbnail image

Pour seul cortège, Laurent Gaudé (Actes sud)

Très beau voyage dans le Proche-Orient ancien avec Alexandre le Grand et ses derniers compagnons pour guide, au coeur des mythes les plus cruels et des poèmes les plus épiques.

Flétrissure, Nele Neuhaus (Actes sud) thumbnail image

Flétrissure, Nele Neuhaus (Actes sud)

Un bon policier allemand mêlant de terribles secrets de famille et une noirceur d'âme insondable sur fond de Seconde guerre mondiale et d'aristocratie douteuse.

Le poète de Gaza, Yishaï Sarid (Actes Sud noirs) thumbnail image

Le poète de Gaza, Yishaï Sarid (Actes Sud noirs)

Un agent secret israélien au bout du rouleau... Dernière mission, dérapages incontrôlés, failles psychologiques... Une intrigue bien menée qui brosse un portrait saisissant de la société israélienne d'aujourd'hui.

La maison où je suis mort autrefois, Keigo Higashino (Actes sud noirs) thumbnail image

La maison où je suis mort autrefois, Keigo Higashino (Actes sud noirs)

Plongée captivante dans la voie royale de l'inconscient d'une jeune japonaise qui vit un cauchemar éveillé pour découvrir qui elle est vraiment...

Une enquête philosophique, Philip Kerr (Editions du Masque) thumbnail image

Une enquête philosophique, Philip Kerr (Editions du Masque)

Meurtres en série, philosophie, misandrie, humour et art de tuer : tel est le programme alléchant de ce Philip Kerr écrit en 1992 et réédité aujourd'hui.

Chair sauvage, de Yehoshua Kenaz (trad. Rosie Pinhas-Delpuech, éd. Actes sud) thumbnail image

Chair sauvage, de Yehoshua Kenaz (trad. Rosie Pinhas-Delpuech, éd. Actes sud)

Laissez-vous surprendre et déranger mais n’espérez pas obtenir toutes les clés de ce cabinet de curiosités où l'étrange inquiétant le dispute au grotesque glaçant.

Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, de Matthias Enard (éd. Actes sud) thumbnail image

Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, de Matthias Enard (éd. Actes sud)

Mathias Enard nous envoûte avec ce conte mélancolique où l’artiste se fait homme, l’Orient se fait promesse ; où l’art se perpétue et se transmet.

CosmoZ, de Claro (éd. Actes sud) thumbnail image

CosmoZ, de Claro (éd. Actes sud)

CosmoZ, c’est une invite au voyage intersidérant, un appel à l’évocation  subliminale de vos rêves et cauchemars, de vos aspirations les plus essentielles, de vos craintes les plus noires. Vous entrez dans une quatrième dimension, une twilight zone qui distord le temps, l’espace.

Infrarouge, de Nancy Huston (éd. Actes sud) thumbnail image

Infrarouge, de Nancy Huston (éd. Actes sud)

Un voyage en Italie qui s’avère être un voyage au bout de soi, une réflexion sur les rapports hommes-femmes, la figure du père et de la mère, la filiation, la quête et le besoin d’amour. Un voyage bouleversant.

Blog, de Jean-Philippe Blondel (éd. Actes sud junior) thumbnail image

Blog, de Jean-Philippe Blondel (éd. Actes sud junior)

Un roman très touchant sur l’adolescence, tout en finesse et profondeur.

Le postier Passila, d’Alain Beaulieu (éd. Actes Sud) thumbnail image

Le postier Passila, d’Alain Beaulieu (éd. Actes Sud)

Mais que s'est-il passé dans ce village ? Pourquoi ce climat de guérilla larvée ? Qui raconte la vérité, qui ment ? Quelle cause embrasser et a-t-on le choix ? Un roman québécois pétri de réalisme magique.

Peine maximale, d’Anne Vantal (éd. Actes Sud junior) thumbnail image

Peine maximale, d’Anne Vantal (éd. Actes Sud junior)

Trois jours de cour d'assises, lors du procès d'un jeune homme de vingt-cinq ans. On ne peut s'empêcher de prendre le rôle d'un treizième juré et de voter nous aussi au moment de la délibération. Alors ? Clémence ou sévérité ? Vous auriez voté quelle peine, vous ?

Notre besoin de consolation est impossible à rassasier, de Stig Dagerman (trad. Philippe Bouquet, éd. Actes Sud) thumbnail image

Notre besoin de consolation est impossible à rassasier, de Stig Dagerman (trad. Philippe Bouquet, éd. Actes Sud)

Stig Dagerman, jeune homme idéaliste tourmenté, très certainement hypersensible et d'une acuité impressionnante livre ses considérations sur la liberté de l'homme, l'emprise du désespoir, la difficulté de vivre, le salut de la création. Bouleversant.

La moustache, de Tahsin Yücel (trad. Noémie Cingöz, éd. Actes sud) thumbnail image

La moustache, de Tahsin Yücel (trad. Noémie Cingöz, éd. Actes sud)

« Un Turc sans moustache est comme une maison sans balcon », dit un proverbe turc ; et c’est ce que nous illustre cette fable qui raconte l’histoire hautement symbolique d’une exceptionnelle moustache turque, derrière laquelle se cache Cumali, fils d’un notable de village, quelque part en Anatolie.

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab