Indexé amitié

← Revenir à l'accueil

Sombre dimanche, Alice Zeniter (Albin Michel) thumbnail image

Sombre dimanche, Alice Zeniter (Albin Michel)

L'histoire d'une famille en Hongrie, du temps du rideau de fer aux années 90. Mélancolique et attachant.

Les désorientés, Amin Maalouf (Grasset) thumbnail image

Les désorientés, Amin Maalouf (Grasset)

Un livre doux et sucré aux saveurs du Liban, mélancolique et plein de mansuétude, nourrit de réflexions sur le rapport entre l’Orient et l’Occident, l’amitié, l’attachement à un pays, l’exil, la tolérance...

Le temps n’efface rien, Stephen Orr (Presses de la Cité) thumbnail image

Le temps n’efface rien, Stephen Orr (Presses de la Cité)

Le roman d'apprentissage doux-amer d'une petit garçon singulier frappé par la disparition tragique de ses seuls amis dans l'Australie des années 60.

Marcus, Pierre Chazal (Alma) thumbnail image

Marcus, Pierre Chazal (Alma)

Un roman marqué par la rude tendresse et générosité des gens du Nord...

Seul l’avenir le dira, Jeffrey Archer (Les Escales) thumbnail image

Seul l’avenir le dira, Jeffrey Archer (Les Escales)

Un roman populaire dans la veine d'Eugène Sue ou plus exactement Charles Dickens puisque l'intrigue se noue à Bristol, en Angleterre. Du romanesque pour les moments de quiétude alanguie de l'été !

L’art du jeu, Chad Harbach (JC Lattès) thumbnail image

L’art du jeu, Chad Harbach (JC Lattès)

Un roman d'apprentissage très réussi qui séduit immanquablement, même si on n'y connaît rien en baseball et qu'on est aussi sportif qu'une carpe koï dans un bassin zen...

L’âge des miracles, Karen Thompson Walker (Presses de la Cité) thumbnail image

L’âge des miracles, Karen Thompson Walker (Presses de la Cité)

Suivant un parallèle entre un monde pré-apocalyptique frappé d'un phénomène astronomique aussi perturbant qu'inexpliqué et l'éveil à l'âge adulte d'une jeune fille, ce roman évoque avec justesse la mélancolie et les troubles liés à l'adolescence.

Les séparées, Kéthévane Davrichewy (Sabine Wespieser) thumbnail image

Les séparées, Kéthévane Davrichewy (Sabine Wespieser)

Un roman sur une amitié d'adolescentes si fusionnelle qu'elle doit se détramer violemment pour permettre aux deux jeunes femmes devenues adultes d'exister pour et par elles-mêmes. Mais à l'heure ultime d'une séparation irréversible, que reste-t-il finalement de leur histoire commune et viscérale ?

Kolia, Perrine Leblanc (Gallimard) thumbnail image

Kolia, Perrine Leblanc (Gallimard)

Le goulag, le cirque... L'histoire d'un clown triste depuis la Sibérie des années Staline jusqu'à la Russie des années 90

Méfiez-vous de vos voisins, de vos amis… et encore plus de vos amis voisins ! 3 livres pour vous en convaincre… thumbnail image

Méfiez-vous de vos voisins, de vos amis… et encore plus de vos amis voisins ! 3 livres pour vous en convaincre…

Trois romans qui mettent en scène des psychopathes qui s'ignorent et les confrontent à leurs meilleurs voisins et amis...

Retour à Killybegs, Sorj Chalandon (Grasset) thumbnail image

Retour à Killybegs, Sorj Chalandon (Grasset)

Après "Mon traître" écrit sous le coup de la trahison d'un ami combattant de la cause républicaine irlandaise, "Retour à Killybegs" tente de s'extraire des émotions violentes en donnant la parole au traître. Il n'est pas question ni de pardon, ni de condamnation. Il est juste question d'humanité...

Ce qu’il faut expier, Olle Lönnaeus (Liana Levi) thumbnail image

Ce qu’il faut expier, Olle Lönnaeus (Liana Levi)

« Ce qu'il faut expier » ou comment conjuguer habilement littérature policière et pamphlet social effrontément ciblé...

Les revenants, Laura Kasischke (Christian Bourgois) thumbnail image

Les revenants, Laura Kasischke (Christian Bourgois)

Noir, noir, noir comme un caveau funéraire et grinçant comme une porte de manoir hanté. Entre amour et haine, amitié et vengeance, mensonge et vérité, peur de vivre et fascination morbide, « Les revenants » brosse brillamment le tableau d'une société mortifère et violente pervertissant la fine fleur de sa jeunesse.

Des voyous magnifiques, Bruno Gallet (Anne Carrière) thumbnail image

Des voyous magnifiques, Bruno Gallet (Anne Carrière)

Premier roman plutôt prometteur d'un probable dur au coeur tendre, passionné de nature sauvage mettant l'homme au défi.

← articles antérieurs

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab