Indexé deuil

← Revenir à l'accueil

Et rester vivant, Jean-Philippe Blondel (Buchet Chastel) thumbnail image

Et rester vivant, Jean-Philippe Blondel (Buchet Chastel)

Jean-Philippe Blondel déploie encore une fois son talent d'écriture dans un roman autobiographique tout en grâce et émotions.

Le blanc va aux sorcières, Helen Oyeyemi (Galaade) thumbnail image

Le blanc va aux sorcières, Helen Oyeyemi (Galaade)

Evocation fabuleuse de la vulnérabilité de l'adolescence, du deuil et des fêlures existentielles. Inspiré d'une légende des Caraïbes, ce récit onirique et poétique est un grand coup de coeur...

La fille tombée du ciel, Heidi W. Durrow (Anne Carrière éditions) thumbnail image

La fille tombée du ciel, Heidi W. Durrow (Anne Carrière éditions)

...ou de la difficulté de réussite du melting pot américain. Récit en partie autobiographique dont la fiction pousse assez loin la dramatisation. Prix Bellwether en 2008 récompensant les romans investis dans "le progrès social".

L’estivant, Kazimierz Orłoś (Noir sur Blanc) thumbnail image

L’estivant, Kazimierz Orłoś (Noir sur Blanc)

Pologne, terre d'engagements et de compromissions. Retour douloureux d'un vieillard sur son passé coupable.

La maison où je suis mort autrefois, Keigo Higashino (Actes sud noirs) thumbnail image

La maison où je suis mort autrefois, Keigo Higashino (Actes sud noirs)

Plongée captivante dans la voie royale de l'inconscient d'une jeune japonaise qui vit un cauchemar éveillé pour découvrir qui elle est vraiment...

Le monde sans vous, Sylvie Germain (Albin Michel) thumbnail image

Le monde sans vous, Sylvie Germain (Albin Michel)

De très beaux textes sur la mémoire, le deuil, les origines. Un voyage sensuel et émouvant au coeur des souvenirs filiaux de Sylvie Germain prodigieusement inspirée par le pouvoir des mots et la beauté des images.

L’enfant aux cailloux, Sophie Loubière (Fleuve noir) thumbnail image

L’enfant aux cailloux, Sophie Loubière (Fleuve noir)

Coup de coeur pour ce roman noir doucereusement mélancolique qui parle avec une grande délicatesse d'enfance, de vieillesse, de folie et de drame familial insoutenable.

Tu verras, Nicolas Fargues (P.O.L) thumbnail image

Tu verras, Nicolas Fargues (P.O.L)

Et tu verras tous ceux qu’on croyait décédés Reprendre souffle et vie dans la chair de ma voix Jusqu’à la fin des mondes Ah, tu verras, tu verras

Garden of love, de Marcus Malte (Folio policier) thumbnail image

Garden of love, de Marcus Malte (Folio policier)

Roman de la folie, intrigue où se disputent à égale mesure paranoïa et schizophrénie. Dédoublement de personnalité, troubles de la mémoire et de la temporalité, délires hallucinatoires et manipulations de la réalité sont un terreau fertile pour brouiller les pistes et alimenter le suspense...

La cruche cassée, d’Hayat El Yamani (éd. Anne Carrière) thumbnail image

La cruche cassée, d’Hayat El Yamani (éd. Anne Carrière)

Sous l'auspice d'un vieux conte marocain, un roman aux effluves de miel et d'amande sur le thème de la famille et du deuil, de la filiation et de la tradition.

Lacrimosa, de Régis Jauffret (éditions Gallimard) thumbnail image

Lacrimosa, de Régis Jauffret (éditions Gallimard)

Joute verbale d'outre-tombe serrée et incisive entre un écrivain d'âge mûr bien vivant et une jeune femme passionnée dont les mots sont d’autant plus cinglants qu'elle s’est violemment donnée la mort. En filigrane : une réflexion sur la création littéraire, la vanité de l'homme…

Petite mystique de Jean Genet : la famille, la mort, le pardon, de Jean-Luc A. d’Asciano (éd. L’œil d’or) thumbnail image

Petite mystique de Jean Genet : la famille, la mort, le pardon, de Jean-Luc A. d’Asciano (éd. L’œil d’or)

2010 est l’année de la commémoration de la naissance de Jean Genet, écrivain à la forte personnalité dont l’œuvre suscite encore aujourd’hui, près de 25 ans après sa mort, de nombreux débats. Mais laissons de côté l’engagement politique controversé et penchons nous plutôt sur l’œuvre...

Le goût des pépins de pomme, de Katharina Hagena (trad. Bernard Kreiss, éd. Anne Carrière) thumbnail image

Le goût des pépins de pomme, de Katharina Hagena (trad. Bernard Kreiss, éd. Anne Carrière)

Comme dans le mythe égyptien, une jeune femme nommée Isis recherche et collecte des fragments de vérité épars, des éclats de vie morcelée. De vagues réminiscences fantasmagoriques en chroniques intimes avérées, l’ombre diffuse d’un passé filandreux laisse peu à peu place à une histoire familiale reconstituée.

L’indésirable, de Sarah Waters (trad. Alain Defossé, éd. Denoël & d’ailleurs) thumbnail image

L’indésirable, de Sarah Waters (trad. Alain Defossé, éd. Denoël & d’ailleurs)

Lorsque l’âme mélancolique d’Emily Brontë rencontre le fantastique d’Edgar Poe, cela donne un roman gothique au romantisme haletant…

← articles antérieurs
articles postérieurs →

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab