Indexé enfance

← Revenir à l'accueil

Annabel, Kathleen Winter (Christian Bourgois) thumbnail image

Annabel, Kathleen Winter (Christian Bourgois)

Le douloureux sujet de l'hermaphrodisme abordé par une plume douce et délicate.

La singulière tristesse du gâteau au citron, Aimee Bender (L’Olivier) thumbnail image

La singulière tristesse du gâteau au citron, Aimee Bender (L’Olivier)

Comment, à la sortie de l'âge tendre, on arrive à composer avec qui l'on est et ce que l'on est... Très jolie variation sur le thème de la quête d'identité.

Retour à Whitechapel, Michel Moatti (HC éditions) thumbnail image

Retour à Whitechapel, Michel Moatti (HC éditions)

Retour sur les traces de Jack l'Eventreur... Michel Moatti nous présente son enquête personnelle à propos de l'identité du tueur sous une forme romancée qui fait revivre les quartiers les plus pouilleux du Londres victorien.

La roue du silence, Dominique Vautier (Quadrature) thumbnail image

La roue du silence, Dominique Vautier (Quadrature)

Recueil de douze nouvelles évoquant des moments-clés dans la vie où tout bascule. Femmes, hommes, pères, mères, enfants face à leurs faiblesses, leurs remords, leurs espoirs...

Sombre dimanche, Alice Zeniter (Albin Michel) thumbnail image

Sombre dimanche, Alice Zeniter (Albin Michel)

L'histoire d'une famille en Hongrie, du temps du rideau de fer aux années 90. Mélancolique et attachant.

Les désorientés, Amin Maalouf (Grasset) thumbnail image

Les désorientés, Amin Maalouf (Grasset)

Un livre doux et sucré aux saveurs du Liban, mélancolique et plein de mansuétude, nourrit de réflexions sur le rapport entre l’Orient et l’Occident, l’amitié, l’attachement à un pays, l’exil, la tolérance...

La fin de l’innocence, Megan Abbott (JC Lattès) thumbnail image

La fin de l’innocence, Megan Abbott (JC Lattès)

Passion, élans romantiques de princesse en quête d’émotions fortes et d’amour inconditionnel, sensualité, jalousie, tyrannie du corps en éveil, dépendance affective… Tout se mélange dans la tête de Lizzie, la narratrice de 13 ans dont la meilleure amie semble avoir été kidnappée par un pédophile.

Chapardeuse, Rebecca Makkai (Gallimard) thumbnail image

Chapardeuse, Rebecca Makkai (Gallimard)

Un beau premier roman tendre et drôle qui met en scène le road trip échevelé de deux êtres singuliers à la recherche de leur propre identité et de leur liberté dans un pays traditionnellement promis aux plus audacieux.

A travers les champs bleus, Claire Keegan (Sabine Wespieser) thumbnail image

A travers les champs bleus, Claire Keegan (Sabine Wespieser)

"Déjà, elle avait inscrit l’histoire dans l’espace et le temps, l’avait empreinte d’une atmosphère, et d’un désir intense. Il y avait la terre et le feu et l’eau sur ces pages ; il y avait un homme et une femme, et la solitude humaine..."

En attendant que les beaux jours reviennent, Cécile Harel (Les Escales) thumbnail image

En attendant que les beaux jours reviennent, Cécile Harel (Les Escales)

La vie de famille n'est pas un long fleuve tranquille...

L’embellie, Auður Ava Ólafsdóttir (Zulma) thumbnail image

L’embellie, Auður Ava Ólafsdóttir (Zulma)

Le road trip de deux vagabonds funambules sur les côtes sauvages islandaises en plein déluge. Tendre et cocasse, l'éveil sensible d'une jeune femme fantasque et d'un jeune garçon infirme à l'altérité.

Le temps n’efface rien, Stephen Orr (Presses de la Cité) thumbnail image

Le temps n’efface rien, Stephen Orr (Presses de la Cité)

Le roman d'apprentissage doux-amer d'une petit garçon singulier frappé par la disparition tragique de ses seuls amis dans l'Australie des années 60.

Marcus, Pierre Chazal (Alma) thumbnail image

Marcus, Pierre Chazal (Alma)

Un roman marqué par la rude tendresse et générosité des gens du Nord...

Seul l’avenir le dira, Jeffrey Archer (Les Escales) thumbnail image

Seul l’avenir le dira, Jeffrey Archer (Les Escales)

Un roman populaire dans la veine d'Eugène Sue ou plus exactement Charles Dickens puisque l'intrigue se noue à Bristol, en Angleterre. Du romanesque pour les moments de quiétude alanguie de l'été !

← articles antérieurs

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab