Indexé femme

← Revenir à l'accueil

Les proies, Thomas Cullinan (Passage du Nord-Ouest) thumbnail image

Les proies, Thomas Cullinan (Passage du Nord-Ouest)

Huis-clos sulfureux sur fond de Guerre de Sécession... Un soldat blessé est introduit dans un pensionnat de jeunes filles. Le dénouement supplante en barbarie la bataille de la Wilderness près de cette maison où se noue un drame dont les victimes ne sont pas forcément celles qu'on croit...

Maine, J. Courtney Sullivan (Rue Fromentin) thumbnail image

Maine, J. Courtney Sullivan (Rue Fromentin)

Deuxième roman réussi pour J. Courtney Sullivan, toujours sur le thème des femmes, cette fois vu sous l'angle de la famille.

Je n’ai de goût qu’aux pleurs que tu me vois répandre, Sébastien Bonnemason-Richard (Alma) thumbnail image

Je n’ai de goût qu’aux pleurs que tu me vois répandre, Sébastien Bonnemason-Richard (Alma)

Road-movie halluciné d'un funambule romantique soumis aux affres d'un amour exclusif et absolu : "Dérisoire, au bord d’une mer démontée, je suis errant de l’estran, entre mer et plage, mer et nuages, dans l’indistinction du jour et de la nuit"...

La roue du silence, Dominique Vautier (Quadrature) thumbnail image

La roue du silence, Dominique Vautier (Quadrature)

Recueil de douze nouvelles évoquant des moments-clés dans la vie où tout bascule. Femmes, hommes, pères, mères, enfants face à leurs faiblesses, leurs remords, leurs espoirs...

Maleficium, Martine Desjardins (Phébus) thumbnail image

Maleficium, Martine Desjardins (Phébus)

Quand les mille et nuits de l'Orient rencontrent le Péché originel de l'Occident...

Le roman du mariage, de Jeffrey Eugenides (L’Olivier) thumbnail image

Le roman du mariage, de Jeffrey Eugenides (L’Olivier)

Le retour d'Eugenides, enfin... Que du bonheur !

Sur les ossements des morts, Olga Tokarczuk (Noir sur Blanc) thumbnail image

Sur les ossements des morts, Olga Tokarczuk (Noir sur Blanc)

Des crimes mystérieux frappent de virils chasseurs au fin fond d'une vallée polonaise. Une sorte de sorcière des temps modernes a une théorie sensationnelle à propos des coupables. Un livre envoûtant et une critique sociale rondement menée sous des faux airs de thriller calme et provincial.

Plan de table, Maggie Shipstead (Belfond) thumbnail image

Plan de table, Maggie Shipstead (Belfond)

Les joies des heures fébriles précédant la cérémonie d'un mariage. Entre remue-ménage familial et critique sociale, farce vaudevillesque et dépression existentielle, un récit léger mais grinçant, enlevé et divertissant.

La Déesse des petites victoires, Yannick Grannec (Anne Carrière) thumbnail image

La Déesse des petites victoires, Yannick Grannec (Anne Carrière)

La vie héroïque de la femme d'un illustre scientifique depuis la Vienne des années 30 jusqu'à l'exil à Princeton, la longue déchéance psychique du génie et l'amertume de la veuve déconsidérée qui lui a consacré sa vie.

Chapardeuse, Rebecca Makkai (Gallimard) thumbnail image

Chapardeuse, Rebecca Makkai (Gallimard)

Un beau premier roman tendre et drôle qui met en scène le road trip échevelé de deux êtres singuliers à la recherche de leur propre identité et de leur liberté dans un pays traditionnellement promis aux plus audacieux.

A travers les champs bleus, Claire Keegan (Sabine Wespieser) thumbnail image

A travers les champs bleus, Claire Keegan (Sabine Wespieser)

"Déjà, elle avait inscrit l’histoire dans l’espace et le temps, l’avait empreinte d’une atmosphère, et d’un désir intense. Il y avait la terre et le feu et l’eau sur ces pages ; il y avait un homme et une femme, et la solitude humaine..."

L’expérience Oregon, Keith Scribner (Christian Bourgois) thumbnail image

L’expérience Oregon, Keith Scribner (Christian Bourgois)

Un couple dans une mauvaise passe existentielle sur fond d'anarchisme et de rébellion. Jusqu'où peut-on aller pour déconstruire une société qu'on exècre, jusqu'où peut-on aller pour fonder une famille ?

Les choix secrets, Hervé Bel (JC Lattès) thumbnail image

Les choix secrets, Hervé Bel (JC Lattès)

Un très beau portrait de la laideur de l'âme humaine, cruel mais émouvant... Et si nous avions tous en nous une part de Marie, femme égoïste, acariâtre, narcissique et hautaine ?

Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel, Marianne Rubinstein (Albin Michel) thumbnail image

Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel, Marianne Rubinstein (Albin Michel)

Comment Yaël Koppman traverse la crise de la quarantaine et éprouve l'adage "les arbres ne montent pas jusqu'au ciel", ou plus prosaïquement, "un tiens vaut mieux que deux tu l'auras" !

← articles antérieurs

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab