Indexé femme

← Revenir à l'accueil

Adieu Gloria, de Megan Abbott (éditions du Masque) thumbnail image

Adieu Gloria, de Megan Abbott (éditions du Masque)

Même si les tambouilles scabreuses de petits truands américains des années 50 sentent pour vous le réchauffé, l’histoire de Gloria et de sa pouliche les remet au goût du jour. Vous allez être sous le charme vénéneux de l'apprentie et affriolante arsouille et de son mentor.

La cruche cassée, d’Hayat El Yamani (éd. Anne Carrière) thumbnail image

La cruche cassée, d’Hayat El Yamani (éd. Anne Carrière)

Sous l'auspice d'un vieux conte marocain, un roman aux effluves de miel et d'amande sur le thème de la famille et du deuil, de la filiation et de la tradition.

Dans l’ombre de la ville, de James Conan (trad. Hélène Morand, Presses de la Cité) thumbnail image

Dans l’ombre de la ville, de James Conan (trad. Hélène Morand, Presses de la Cité)

Une aventure digne d'Adèle Blanc-Sec dans le Chicago de l'exposition universelle de 1893. Entre revendications féministes et conquêtes sociales, les quais d'abattage sont rouge de honte et le journalisme engagé conquérant !

Lacrimosa, de Régis Jauffret (éditions Gallimard) thumbnail image

Lacrimosa, de Régis Jauffret (éditions Gallimard)

Joute verbale d'outre-tombe serrée et incisive entre un écrivain d'âge mûr bien vivant et une jeune femme passionnée dont les mots sont d’autant plus cinglants qu'elle s’est violemment donnée la mort. En filigrane : une réflexion sur la création littéraire, la vanité de l'homme…

Petite mystique de Jean Genet : la famille, la mort, le pardon, de Jean-Luc A. d’Asciano (éd. L’œil d’or) thumbnail image

Petite mystique de Jean Genet : la famille, la mort, le pardon, de Jean-Luc A. d’Asciano (éd. L’œil d’or)

2010 est l’année de la commémoration de la naissance de Jean Genet, écrivain à la forte personnalité dont l’œuvre suscite encore aujourd’hui, près de 25 ans après sa mort, de nombreux débats. Mais laissons de côté l’engagement politique controversé et penchons nous plutôt sur l’œuvre...

Rupture, de Simon Lelic (trad. Christophe Mercier, éditions du Masque) thumbnail image

Rupture, de Simon Lelic (trad. Christophe Mercier, éditions du Masque)

Il faut que quelque chose soit cassé, rompu, pour que l’homme redevienne un loup pour l’homme. Ce premier roman percutant loin des caricatures et stéréotypes souligne l'érosion morale d'une société prédatrice sur fond de tragédie meurtrière.

Le goût des pépins de pomme, de Katharina Hagena (trad. Bernard Kreiss, éd. Anne Carrière) thumbnail image

Le goût des pépins de pomme, de Katharina Hagena (trad. Bernard Kreiss, éd. Anne Carrière)

Comme dans le mythe égyptien, une jeune femme nommée Isis recherche et collecte des fragments de vérité épars, des éclats de vie morcelée. De vagues réminiscences fantasmagoriques en chroniques intimes avérées, l’ombre diffuse d’un passé filandreux laisse peu à peu place à une histoire familiale reconstituée.

Petite sœur, mon amour, de Joyce Carol Oates (trad. Claude Seban, éd. Philippe Rey) thumbnail image

Petite sœur, mon amour, de Joyce Carol Oates (trad. Claude Seban, éd. Philippe Rey)

Un roman magistral de noirceur et de cynisme dans lequel la sorcière Oates joue avec les angoisses primales de ses lecteurs...toute ressemblance avec des personnes ou des faits réels n’est pas fortuite, ni anodine, mais totalement fictive et proprement glaçante…

L’échiquier de la reine, de Yann Kerlau (éd. Plon) thumbnail image

L’échiquier de la reine, de Yann Kerlau (éd. Plon)

Personnage romanesque et passionné, Christine de Suède joue le rôle-titre dans un nouveau roman historique retraçant sa vie tumultueuse et frondeuse à travers l'Europe du XVIIème siècle.

La vieille au buisson de roses, de Lionel-Edouard Martin (éd. Le Vampire Actif) thumbnail image

La vieille au buisson de roses, de Lionel-Edouard Martin (éd. Le Vampire Actif)

...bâton de vieillesse de nos existences frénétiquement orgueilleuses, « la vieille au buisson de roses » est un charme qui répond merveilleusement à notre besoin de consolation.

Le livre de Dave, de Will Self (trad. Robert Davreu, éd. de L’Olivier) thumbnail image

Le livre de Dave, de Will Self (trad. Robert Davreu, éd. de L’Olivier)

Accrochez vos ceintures : turbulences en vue... Décollage immédiat pour le « monde joujouesque » d'un drôle de Gus promu au rang de divinité !

L’indésirable, de Sarah Waters (trad. Alain Defossé, éd. Denoël & d’ailleurs) thumbnail image

L’indésirable, de Sarah Waters (trad. Alain Defossé, éd. Denoël & d’ailleurs)

Lorsque l’âme mélancolique d’Emily Brontë rencontre le fantastique d’Edgar Poe, cela donne un roman gothique au romantisme haletant…

‘Ta mère, de Bernardo Carvalho (trad. Geneviève Leibrich, éd. Anne-Marie Métailié) thumbnail image

‘Ta mère, de Bernardo Carvalho (trad. Geneviève Leibrich, éd. Anne-Marie Métailié)

« Se reproduire est le propre de la nature humaine, tout autant que la guerre. Se reproduire et tuer. » La guerre et la maternité sont au centre de cette histoire croisée de trois destins de fils et de leur mère, sur fond de violence, de domination et de xénophobie.

Le testament d’Olympe, de Chantal Thomas (éd. du Seuil) thumbnail image

Le testament d’Olympe, de Chantal Thomas (éd. du Seuil)

Chantal Thomas nous entraîne à nouveau dans son époque de prédilection : le XVIIIème siècle. A travers le destin de deux sœurs, l’auteur dresse un tableau noir de la condition féminine au siècle des Lumières, plus exactement sous le règne de Louis XV le Bien Aimé.

← articles antérieurs
articles postérieurs →

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab