Zuleika Dobson, de Max Beerbohm (trad. Anne Sylvie Homassel, éd. Monsieur Toussaint Louverture)

Ce texte, publié en 1911, est un véritable petit joyau d'écriture. Badinage satirique et drame romantique tout à la fois, Zuleika Dobson est une "fantaisie" où le frivole le dispute à la gravité, la noblesse à la mondanité, l'extravagance à la fatuité.