Indexé nazisme

← Revenir à l'accueil

Elle avait des yeux verts, de Arnošt Lustig (trad. Erika Abrams, éd. Galaade) thumbnail image

Elle avait des yeux verts, de Arnošt Lustig (trad. Erika Abrams, éd. Galaade)

« Toutes mes héroïnes me sont proches, car elles ont essayé de vivre une vie bonne et accomplie, mais peu d'entre elles l'ont réussie, parce qu'ainsi va le train du monde ».

La mort, entre autres, de Philip Kerr (trad. Johan-Frédérik Hel Guedj, éd. du Masque) thumbnail image

La mort, entre autres, de Philip Kerr (trad. Johan-Frédérik Hel Guedj, éd. du Masque)

Nous voilà donc plongés dans un récit avec du rythme, de la perfidie, de la dissimulation, du crime, de l’hypocrisie, du mensonge, de la compromission et de la corruption ; le tout sur une trame historique des plus glauques, avec des personnages souvent abjects et des motivations infâmes. Mais fort ...

Une douce flamme, de Philip Kerr (trad. Philippe Bonnet, éd. du Masque) thumbnail image

Une douce flamme, de Philip Kerr (trad. Philippe Bonnet, éd. du Masque)

Se basant sur le livre "La auténtica Odessa" d’Uki Goni, Philip Kerr mêle fiction et réalité historique avec maestria. Pour enfoncer le clou sur le passé trouble de l'Argentine, il n'hésite pas à prolonger la "directive Onze 11" historique par une "directive Douze" fictive à nous glacer les sangs.

L’homme intérieur, de Jonathan Rabb (trad. Bernard Cucchi, éd. 10/18) thumbnail image

L’homme intérieur, de Jonathan Rabb (trad. Bernard Cucchi, éd. 10/18)

Allemagne fin des années 20 : les studios cinématographiques de Babelsberg, Fritz Lang, la montée du nazisme, la pègre berlinoise et un mort dans une baignoire...

Les enfants de la nuit, de Frank Delaney (trad. Hubert Tézenas, éd. Le Cherche Midi) thumbnail image

Les enfants de la nuit, de Frank Delaney (trad. Hubert Tézenas, éd. Le Cherche Midi)

Une nouvelle pierre dans le jardin de la polémique : "les écrivains ont-ils tous les droits au nom des prérogatives de la fiction et de la liberté d'esprit ?" Ce livre m'a laissé un malaise trouble et persistant...

Le Nazi et le Barbier, d’Edgar Hilsenrath (trad. Sacha Zilberfarb et Jörg Stickan, éd. Attila) thumbnail image

Le Nazi et le Barbier, d’Edgar Hilsenrath (trad. Sacha Zilberfarb et Jörg Stickan, éd. Attila)

Hilsenrath adopte un point de vue provocateur : nazisme et Holocauste sont évoqués sous l'angle du bourreau, mais à travers une satire baroque énoncée avec un détachement cru et une ironie mordante. Le personnage principal s'agite dans une pantalonnade insolente, le tout servi par une écriture truculente et fantasque.

Etranger à Berlin, de Paul Dowswell  (trad. Nathalie Peronny , éd. Naïve) thumbnail image

Etranger à Berlin, de Paul Dowswell (trad. Nathalie Peronny , éd. Naïve)

Ce roman aborde la question de la résistance allemande au régime nazi. Au-delà, il invite à réfléchir sur la passivité, la prise de conscience et l’engagement sur le terrain de la politique et des idées. A recommander aux adolescents… mais aussi aux adultes !

articles postérieurs →

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab