Indexé paranoïa

← Revenir à l'accueil

La Déesse des petites victoires, Yannick Grannec (Anne Carrière) thumbnail image

La Déesse des petites victoires, Yannick Grannec (Anne Carrière)

La vie héroïque de la femme d'un illustre scientifique depuis la Vienne des années 30 jusqu'à l'exil à Princeton, la longue déchéance psychique du génie et l'amertume de la veuve déconsidérée qui lui a consacré sa vie.

Méfiez-vous de vos voisins, de vos amis… et encore plus de vos amis voisins ! 3 livres pour vous en convaincre… thumbnail image

Méfiez-vous de vos voisins, de vos amis… et encore plus de vos amis voisins ! 3 livres pour vous en convaincre…

Trois romans qui mettent en scène des psychopathes qui s'ignorent et les confrontent à leurs meilleurs voisins et amis...

Juste une ombre, Karine Giebel (Fleuve noir) thumbnail image

Juste une ombre, Karine Giebel (Fleuve noir)

"Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu méprises ? Apprends le respect. Tu veux vivre ? Meurs en silence..." Tels sont les commandements d'un tueur pervers et sadique qui réussit le crime parfait et parfaitement glaçant...

L’enfant aux cailloux, Sophie Loubière (Fleuve noir) thumbnail image

L’enfant aux cailloux, Sophie Loubière (Fleuve noir)

Coup de coeur pour ce roman noir doucereusement mélancolique qui parle avec une grande délicatesse d'enfance, de vieillesse, de folie et de drame familial insoutenable.

La nuit de l’infamie : une confession, Michael Cox (Seuil) thumbnail image

La nuit de l’infamie : une confession, Michael Cox (Seuil)

Londres, un soir brumeux de l’automne 1854. Le pavé sombre est luisant, l’humidité de l’atmosphère est en suspension dans le halo blafard des réverbères. Une silhouette discrète suit un homme tranquille dans une ruelle que pourrait très bien emprunter Jack l’Éventreur quelques décennies plus tard…

Garden of love, de Marcus Malte (Folio policier) thumbnail image

Garden of love, de Marcus Malte (Folio policier)

Roman de la folie, intrigue où se disputent à égale mesure paranoïa et schizophrénie. Dédoublement de personnalité, troubles de la mémoire et de la temporalité, délires hallucinatoires et manipulations de la réalité sont un terreau fertile pour brouiller les pistes et alimenter le suspense...

L’indésirable, de Sarah Waters (trad. Alain Defossé, éd. Denoël & d’ailleurs) thumbnail image

L’indésirable, de Sarah Waters (trad. Alain Defossé, éd. Denoël & d’ailleurs)

Lorsque l’âme mélancolique d’Emily Brontë rencontre le fantastique d’Edgar Poe, cela donne un roman gothique au romantisme haletant…

Vice caché, de Thomas Pynchon (trad. Nicolas Richard, éd. du Seuil) thumbnail image

Vice caché, de Thomas Pynchon (trad. Nicolas Richard, éd. du Seuil)

Vous connaissez les comics strips ? Eh bien "Vice caché", c’est une sorte de comic strip underground, à la "freak brothers", sans dessins mais tout aussi tonitruant, bavard et aveuglant.

Suite(s) impériale(s), de Bret Easton Ellis (trad. Pierre Guglielmina, éd. Robert Laffont, coll. Pavillons) thumbnail image

Suite(s) impériale(s), de Bret Easton Ellis (trad. Pierre Guglielmina, éd. Robert Laffont, coll. Pavillons)

Nous retrouvons donc vingt-cinq ans après, le narrateur de "Less than zero". Qu’est donc devenu Clay ? Evidemment, Bret Easton Ellis nous dépeint un tableau toujours aussi sombre.

Moins que zéro, de Bret Easton Ellis (trad.  Brice Matthieussent, éd. 10/18) thumbnail image

Moins que zéro, de Bret Easton Ellis (trad. Brice Matthieussent, éd. 10/18)

Another crack in the wall... Description d’une adolescence en déshérence, anesthésiée, livrée à elle-même, insensée au sens propre du terme. Perte des repères, des valeurs, frontière floue entre le fantasme et le réel, chute dans l’amoralité la plus totale... bienvenue dans un Los Angeles cauchemardesque, voyage au bout de l'obscénité...

Pourquoi Tom Cruise, de Pierre Denan (éd. Les Presses du Réel) thumbnail image

Pourquoi Tom Cruise, de Pierre Denan (éd. Les Presses du Réel)

En réalité, ceci n’est pas un livre : c’est un concept, une installation d’art contemporain qui vient vous rendre visite chez vous, offerte à vous et à votre bon vouloir sur votre de table de chevet. Quand vous voulez, à domicile, la performance se tient.

Contre-jour, de Thomas Pynchon (trad. Claro, éd. du Seuil) thumbnail image

Contre-jour, de Thomas Pynchon (trad. Claro, éd. du Seuil)

Ce récit foutraque et loufoque s’ouvre sur l’exposition universelle de Chicago en 1893 et se ferme 1200 pages plus loin dans les années suivant la Première Guerre mondiale. "Contre-jour" : c'est une fanfare assourdissante dont on ne peut s’empêcher de siffler la mélodie.

Fille noire, fille blanche, de Joyce Carol Oates (trad. Claude Seban, éd. Philippe Rey ) thumbnail image

Fille noire, fille blanche, de Joyce Carol Oates (trad. Claude Seban, éd. Philippe Rey )

Pennsylvanie, 1974 : traumatisme de la guerre du Viet-Nam, scandale du Watergate, luttes pour les droits civiques. C’est dans cette Amérique bousculée et en pleine mutation que deux jeunes filles de 18 ans partagent la même chambre au Schuyler College.

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab