Indexé racines

← Revenir à l'accueil

Les désorientés, Amin Maalouf (Grasset) thumbnail image

Les désorientés, Amin Maalouf (Grasset)

Un livre doux et sucré aux saveurs du Liban, mélancolique et plein de mansuétude, nourrit de réflexions sur le rapport entre l’Orient et l’Occident, l’amitié, l’attachement à un pays, l’exil, la tolérance...

Les étrangers, Sándor Márai (Albin Michel) thumbnail image

Les étrangers, Sándor Márai (Albin Michel)

Roman inédit jusqu'alors en France du grand écrivain hongrois Sándor Márai. Observations, méditations et état d'âme mélancolique d'un jeune exilé dans le Paris des années folles. Entre fascination et désenchantement.

Nevada, Claire Vaye Watkins (Calmann-Lévy) thumbnail image

Nevada, Claire Vaye Watkins (Calmann-Lévy)

Dix nouvelles comme autant d'invitations à un festin intime aux parfums piquants et sauvages de l'Ouest américain. Entre attachement et amertume, cruauté et promesses...

Tout le monde n’a pas la chance d’être orphelin, Marianne Rubinstein (Verticales) thumbnail image

Tout le monde n’a pas la chance d’être orphelin, Marianne Rubinstein (Verticales)

Cet essai est une compilation de témoignages concernant les blessures existentielles que la Shoah a indirectement infligées aux enfants de la deuxième génération, c'est à dire des petits-enfants des déportés qui laissèrent derrière eux des milliers d'orphelins à jamais traumatisés.

Le chat qui venait du ciel, Takashi Hiraide (Picquier) thumbnail image

Le chat qui venait du ciel, Takashi Hiraide (Picquier)

Face au tumulte et à l'insécurité de l'existence, un chat... Un jeune chat espiègle et attachant pointe le museau dans un jardin et les hommes retrouvent leur souffle avant de nouvelles tempêtes. Posé et mélancolique, inquiet et fataliste, le récit est aussi plein de poésie et d'émotions, d'interrogations sur l'existence ...

La Maison de Sugar Beach, Helene Cooper (Zoe éditions) thumbnail image

La Maison de Sugar Beach, Helene Cooper (Zoe éditions)

Connaissez-vous l'histoire du Liberia ? Helene Cooper, aujourd'hui journaliste pour le New York Times et le Wall Street Journal, raconte son histoire, celle de sa famille et celle, intimement mêlée, de ce pays d'Afrique de l'Ouest si particulier.

Repas de morts, Dimitri Bortnikov (Allia) thumbnail image

Repas de morts, Dimitri Bortnikov (Allia)

Un livre exigeant, régénérant, perturbant qui mérite qu'on accepte de se laisser bousculer ( et qui prouve que notre bonne vieille langue maternelle a du ressort et du répondant !)

Les oreilles de Buster, Maria Ernestam (Gaïa) thumbnail image

Les oreilles de Buster, Maria Ernestam (Gaïa)

Entre misanthropie généreuse et humanisme grinçant, un très beau récit où il est question de roses, de racines et d'amour...

La fille tombée du ciel, Heidi W. Durrow (Anne Carrière éditions) thumbnail image

La fille tombée du ciel, Heidi W. Durrow (Anne Carrière éditions)

...ou de la difficulté de réussite du melting pot américain. Récit en partie autobiographique dont la fiction pousse assez loin la dramatisation. Prix Bellwether en 2008 récompensant les romans investis dans "le progrès social".

La maison où je suis mort autrefois, Keigo Higashino (Actes sud noirs) thumbnail image

La maison où je suis mort autrefois, Keigo Higashino (Actes sud noirs)

Plongée captivante dans la voie royale de l'inconscient d'une jeune japonaise qui vit un cauchemar éveillé pour découvrir qui elle est vraiment...

Le monde sans vous, Sylvie Germain (Albin Michel) thumbnail image

Le monde sans vous, Sylvie Germain (Albin Michel)

De très beaux textes sur la mémoire, le deuil, les origines. Un voyage sensuel et émouvant au coeur des souvenirs filiaux de Sylvie Germain prodigieusement inspirée par le pouvoir des mots et la beauté des images.

Cent ans, Herbjørg Wassmo (Gaïa) thumbnail image

Cent ans, Herbjørg Wassmo (Gaïa)

Herbjørg Wassmo met en scène sa propre famille et son pays natal de façon magistrale. Entre pudeur et sincérité, authenticité et imagination, un hommage émouvant aux femmes ainsi qu'aux terres sauvages de l’Europe septentrionale domptées par des âmes courageuses et vaillantes à l’abnégation et au dévouement remarquables.

La cruche cassée, d’Hayat El Yamani (éd. Anne Carrière) thumbnail image

La cruche cassée, d’Hayat El Yamani (éd. Anne Carrière)

Sous l'auspice d'un vieux conte marocain, un roman aux effluves de miel et d'amande sur le thème de la famille et du deuil, de la filiation et de la tradition.

Le goût des pépins de pomme, de Katharina Hagena (trad. Bernard Kreiss, éd. Anne Carrière) thumbnail image

Le goût des pépins de pomme, de Katharina Hagena (trad. Bernard Kreiss, éd. Anne Carrière)

Comme dans le mythe égyptien, une jeune femme nommée Isis recherche et collecte des fragments de vérité épars, des éclats de vie morcelée. De vagues réminiscences fantasmagoriques en chroniques intimes avérées, l’ombre diffuse d’un passé filandreux laisse peu à peu place à une histoire familiale reconstituée.

← articles antérieurs

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab