Indexé rentrée littéraire 2010

← Revenir à l'accueil

Petite sœur, mon amour, de Joyce Carol Oates (trad. Claude Seban, éd. Philippe Rey) thumbnail image

Petite sœur, mon amour, de Joyce Carol Oates (trad. Claude Seban, éd. Philippe Rey)

Un roman magistral de noirceur et de cynisme dans lequel la sorcière Oates joue avec les angoisses primales de ses lecteurs...toute ressemblance avec des personnes ou des faits réels n’est pas fortuite, ni anodine, mais totalement fictive et proprement glaçante…

L’échiquier de la reine, de Yann Kerlau (éd. Plon) thumbnail image

L’échiquier de la reine, de Yann Kerlau (éd. Plon)

Personnage romanesque et passionné, Christine de Suède joue le rôle-titre dans un nouveau roman historique retraçant sa vie tumultueuse et frondeuse à travers l'Europe du XVIIème siècle.

Frères de sang, de Richard Price (trad. Jacques Martinache, éd. des Presses de la Cité) thumbnail image

Frères de sang, de Richard Price (trad. Jacques Martinache, éd. des Presses de la Cité)

Un regard sombre sur le déterminisme social et la liberté individuelle…

Le livre de Dave, de Will Self (trad. Robert Davreu, éd. de L’Olivier) thumbnail image

Le livre de Dave, de Will Self (trad. Robert Davreu, éd. de L’Olivier)

Accrochez vos ceintures : turbulences en vue... Décollage immédiat pour le « monde joujouesque » d'un drôle de Gus promu au rang de divinité !

Exit music, de Ian Rankin (trad. Daniel Lemoine, éd. du Masque) thumbnail image

Exit music, de Ian Rankin (trad. Daniel Lemoine, éd. du Masque)

Dernière enquête de l’inspecteur Rebus ou fausse sortie ? Notre bonhomme matois est à dix jours d’une retraite qu’il voit arriver d’un œil maussade et peu enjoué. Il se lance donc à corps perdu dans une enquête ultime...

L’indésirable, de Sarah Waters (trad. Alain Defossé, éd. Denoël & d’ailleurs) thumbnail image

L’indésirable, de Sarah Waters (trad. Alain Defossé, éd. Denoël & d’ailleurs)

Lorsque l’âme mélancolique d’Emily Brontë rencontre le fantastique d’Edgar Poe, cela donne un roman gothique au romantisme haletant…

Au hasard, de Bruno Gaia (éd. EP & LA Arès) thumbnail image

Au hasard, de Bruno Gaia (éd. EP & LA Arès)

Dans ses nouvelles, Bruno Gaïa croque à belles dents un portrait de notre monde moderne, jetant tantôt un regard attendri et compatissant sur ses personnages appartenant à des "légions de sublimes minables", tantôt un œil insolent et acerbe sur nos modes de vie.

Marilyn Monroe, fragments, poèmes, écrits intimes, lettres (trad. Tiphaine Samoyault, éd. du Seuil) thumbnail image

Marilyn Monroe, fragments, poèmes, écrits intimes, lettres (trad. Tiphaine Samoyault, éd. du Seuil)

Impossible de rester de glace devant un coeur (partiellement) mis à nu...

Des gifles au vinaigre, de Tony Cartano (éd. Albin Michel) thumbnail image

Des gifles au vinaigre, de Tony Cartano (éd. Albin Michel)

Tony Cartano nous invite à le suivre sur les traces de son père, depuis la guerre d’Espagne jusqu’à sa mort, en France. De chapitre en chapitre, mêlant les époques et les souvenirs, il tire les fils de son histoire familiale selon un code bien particulier qui peut paraître déroutant.

Vice caché, de Thomas Pynchon (trad. Nicolas Richard, éd. du Seuil) thumbnail image

Vice caché, de Thomas Pynchon (trad. Nicolas Richard, éd. du Seuil)

Vous connaissez les comics strips ? Eh bien "Vice caché", c’est une sorte de comic strip underground, à la "freak brothers", sans dessins mais tout aussi tonitruant, bavard et aveuglant.

‘Ta mère, de Bernardo Carvalho (trad. Geneviève Leibrich, éd. Anne-Marie Métailié) thumbnail image

‘Ta mère, de Bernardo Carvalho (trad. Geneviève Leibrich, éd. Anne-Marie Métailié)

« Se reproduire est le propre de la nature humaine, tout autant que la guerre. Se reproduire et tuer. » La guerre et la maternité sont au centre de cette histoire croisée de trois destins de fils et de leur mère, sur fond de violence, de domination et de xénophobie.

Tokyo ville occupée, de David Peace (trad. Jean-Paul Gratias, éd. Rivages/thriller) thumbnail image

Tokyo ville occupée, de David Peace (trad. Jean-Paul Gratias, éd. Rivages/thriller)

"Tokyo ville occupée" est une invitation à une veillée funéraire : celle du Japon de l’après de guerre. A la manière de Ryûnosuke Akutagawa, David Peace entrelacent et dévoilent les bribes de vérité ou d’hypothèses historiques dans le vortex déchaîné d’une narration polyphonique. Un très grand roman, noir et virtuose.

Bacalao, de Nicolas Cano (éd. Arléa, coll. 1er mille) thumbnail image

Bacalao, de Nicolas Cano (éd. Arléa, coll. 1er mille)

Le récit délicat des affres tyranniques de la passion et de la douleur d’aimer m’a subtilement touchée et a éveillé en moi l’écho de figures romantiques artistiques qui me sont chères. Mélancolie, quand tu nous tiens…

Le testament d’Olympe, de Chantal Thomas (éd. du Seuil) thumbnail image

Le testament d’Olympe, de Chantal Thomas (éd. du Seuil)

Chantal Thomas nous entraîne à nouveau dans son époque de prédilection : le XVIIIème siècle. A travers le destin de deux sœurs, l’auteur dresse un tableau noir de la condition féminine au siècle des Lumières, plus exactement sous le règne de Louis XV le Bien Aimé.

← articles antérieurs

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab