Indexé rentrée littéraire 2011

← Revenir à l'accueil

Les averses d’automne, Tuna Kiremitçi (Galaade) thumbnail image

Les averses d’automne, Tuna Kiremitçi (Galaade)

Dialogue intimiste et réparateur entre deux femmes, au-delà de leurs différences d'âge et de culture...

Repas de morts, Dimitri Bortnikov (Allia) thumbnail image

Repas de morts, Dimitri Bortnikov (Allia)

Un livre exigeant, régénérant, perturbant qui mérite qu'on accepte de se laisser bousculer ( et qui prouve que notre bonne vieille langue maternelle a du ressort et du répondant !)

Father, Vito Bruschini (Buchet Chastel) thumbnail image

Father, Vito Bruschini (Buchet Chastel)

La Cosa Nostra du début du siècle entre vérité historique et souffle romanesque...

Du domaine des Murmures, Carole Martinez (Gallimard) thumbnail image

Du domaine des Murmures, Carole Martinez (Gallimard)

Contemporaine d'Yseult la blonde, Esclarmonde est une jouvencelle sacrifiée dans un monde rugueux où l'amour n'a rien de courtois. Entre soumission et rébellion, prodiges et miracles, un conte médiéval enchanteur et effrayant dont le plus beau joyau est la femme.

Les oreilles de Buster, Maria Ernestam (Gaïa) thumbnail image

Les oreilles de Buster, Maria Ernestam (Gaïa)

Entre misanthropie généreuse et humanisme grinçant, un très beau récit où il est question de roses, de racines et d'amour...

Tout, tout de suite, Morgan Sportès (Fayard) thumbnail image

Tout, tout de suite, Morgan Sportès (Fayard)

Notre radeau de la Méduse : Morgan Sportès incise des plaies purulentes de notre société en retraçant l'enchaînement apathique et inexorable des faits qui ont conduit à la torture et au meurtre. Ca s'est passé en bas de chez nous, c'était hier... Retour sur le "gang des barbares".

1Q84, livre 1 avril-juin et livre 2 juillet-septembre, Haruki Murakami, (Belfond) thumbnail image

1Q84, livre 1 avril-juin et livre 2 juillet-septembre, Haruki Murakami, (Belfond)

Attendez-vous à entrer dans un monde distordu et fabuleux porté par une narration hypnotique et diluée... Serez-vous à votre tour captivé ?

Rouge Connemara, Seamus Smyth (Fayard noir) thumbnail image

Rouge Connemara, Seamus Smyth (Fayard noir)

On retrouve avec plaisir et effroi mêlés l'originalité machiavélique des intrigues et les personnages délicieusement matois de Seamus Smyth sur fond de scandale mettant en cause les institutions catholiques irlandaises.

Et rester vivant, Jean-Philippe Blondel (Buchet Chastel) thumbnail image

Et rester vivant, Jean-Philippe Blondel (Buchet Chastel)

Jean-Philippe Blondel déploie encore une fois son talent d'écriture dans un roman autobiographique tout en grâce et émotions.

Le blanc va aux sorcières, Helen Oyeyemi (Galaade) thumbnail image

Le blanc va aux sorcières, Helen Oyeyemi (Galaade)

Evocation fabuleuse de la vulnérabilité de l'adolescence, du deuil et des fêlures existentielles. Inspiré d'une légende des Caraïbes, ce récit onirique et poétique est un grand coup de coeur...

Muse, Joseph O’Connor (Phébus) thumbnail image

Muse, Joseph O’Connor (Phébus)

Les derniers moments d'une comédienne déchue...

La fille tombée du ciel, Heidi W. Durrow (Anne Carrière éditions) thumbnail image

La fille tombée du ciel, Heidi W. Durrow (Anne Carrière éditions)

...ou de la difficulté de réussite du melting pot américain. Récit en partie autobiographique dont la fiction pousse assez loin la dramatisation. Prix Bellwether en 2008 récompensant les romans investis dans "le progrès social".

L’estivant, Kazimierz Orłoś (Noir sur Blanc) thumbnail image

L’estivant, Kazimierz Orłoś (Noir sur Blanc)

Pologne, terre d'engagements et de compromissions. Retour douloureux d'un vieillard sur son passé coupable.

Bienvenue à Oakland, Eric Miles Williamson (Fayard) thumbnail image

Bienvenue à Oakland, Eric Miles Williamson (Fayard)

Plongée crue et brutale dans la misère d'Oakland : le sursaut révolté d'un homme accablé par l'indignité de sa condition et l'indifférence de la société...

← articles antérieurs
articles postérieurs →

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab