Indexé Sabine Wespieser

← Revenir à l'accueil

A la rencontre de Claire Keegan… thumbnail image

A la rencontre de Claire Keegan…

Claire Keegan était à Paris il y a deux semaines. Elle a bien voulu répondre à quelques unes de mes questions lors d'un entretien qui met en évidence sa grande passion pour l'écriture...

A travers les champs bleus, Claire Keegan (Sabine Wespieser) thumbnail image

A travers les champs bleus, Claire Keegan (Sabine Wespieser)

"Déjà, elle avait inscrit l’histoire dans l’espace et le temps, l’avait empreinte d’une atmosphère, et d’un désir intense. Il y avait la terre et le feu et l’eau sur ces pages ; il y avait un homme et une femme, et la solitude humaine..."

Les derniers jours de Smokey Nelson, Catherine Mavrikakis (Sabine Wespieser) thumbnail image

Les derniers jours de Smokey Nelson, Catherine Mavrikakis (Sabine Wespieser)

Vous connaissez la devise du blog ? « Un livre doit être la hache qui fend la mer gelée en nous »… Illustration avec ce nouveau roman de Catherine Mavrikakis qui, autour des derniers jours d'un condamné à mort, évoque les grandes failles de l'Amérique d'aujourd'hui, ses ennemis de l'intérieur...

Les séparées, Kéthévane Davrichewy (Sabine Wespieser) thumbnail image

Les séparées, Kéthévane Davrichewy (Sabine Wespieser)

Un roman sur une amitié d'adolescentes si fusionnelle qu'elle doit se détramer violemment pour permettre aux deux jeunes femmes devenues adultes d'exister pour et par elles-mêmes. Mais à l'heure ultime d'une séparation irréversible, que reste-t-il finalement de leur histoire commune et viscérale ?

Les trois lumières, Claire Keegan (Sabine Wespieser) thumbnail image

Les trois lumières, Claire Keegan (Sabine Wespieser)

Lumineuse évocation de l'enfance et nouvelle illustration littéraire magistrale de « notre besoin de consolation »...

Le ciel de Bay City, de Catherine Mavrikakis (éd. Sabine Wespieser) thumbnail image

Le ciel de Bay City, de Catherine Mavrikakis (éd. Sabine Wespieser)

Ce livre est un témoignage littéraire du traumatisme de la deuxième génération dont héritent les enfants des survivants de la Shoah. Exigeant, dur, sombre mais nécessaire, il est porté par une écriture rageuse, un souffle où l’urgence le dispute à l’indicible.

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab