Indexé vengeance

← Revenir à l'accueil

Sur les ossements des morts, Olga Tokarczuk (Noir sur Blanc) thumbnail image

Sur les ossements des morts, Olga Tokarczuk (Noir sur Blanc)

Des crimes mystérieux frappent de virils chasseurs au fin fond d'une vallée polonaise. Une sorte de sorcière des temps modernes a une théorie sensationnelle à propos des coupables. Un livre envoûtant et une critique sociale rondement menée sous des faux airs de thriller calme et provincial.

Deux dans Berlin, Richard Birkefeld et Göran Hachmeister (Le Masque) thumbnail image

Deux dans Berlin, Richard Birkefeld et Göran Hachmeister (Le Masque)

Les deux auteurs sont historiens de métier et ils ont indubitablement mis à profit leurs connaissances pour donner du corps à leur histoire de vengeance et de chasse à l'homme dans le Berlin du printemps 1944.

Le chat dans le cercueil, KOIKE Mariko (Piquier poche) thumbnail image

Le chat dans le cercueil, KOIKE Mariko (Piquier poche)

Une nouvelle histoire nippone de... chat. Mais le récit mettant en scène l'existence dans toute sa banalité ne porte pas cette fois-ci vers d'éclatantes lumières mais plutôt de sombres abysses...

Les revenants, Laura Kasischke (Christian Bourgois) thumbnail image

Les revenants, Laura Kasischke (Christian Bourgois)

Noir, noir, noir comme un caveau funéraire et grinçant comme une porte de manoir hanté. Entre amour et haine, amitié et vengeance, mensonge et vérité, peur de vivre et fascination morbide, « Les revenants » brosse brillamment le tableau d'une société mortifère et violente pervertissant la fine fleur de sa jeunesse.

Father, Vito Bruschini (Buchet Chastel) thumbnail image

Father, Vito Bruschini (Buchet Chastel)

La Cosa Nostra du début du siècle entre vérité historique et souffle romanesque...

Les oreilles de Buster, Maria Ernestam (Gaïa) thumbnail image

Les oreilles de Buster, Maria Ernestam (Gaïa)

Entre misanthropie généreuse et humanisme grinçant, un très beau récit où il est question de roses, de racines et d'amour...

Rouge Connemara, Seamus Smyth (Fayard noir) thumbnail image

Rouge Connemara, Seamus Smyth (Fayard noir)

On retrouve avec plaisir et effroi mêlés l'originalité machiavélique des intrigues et les personnages délicieusement matois de Seamus Smyth sur fond de scandale mettant en cause les institutions catholiques irlandaises.

Les Nuits rouges de Nerwood, Gilles Bornais (Pascal Galodé éditeurs) thumbnail image

Les Nuits rouges de Nerwood, Gilles Bornais (Pascal Galodé éditeurs)

En provenance directe du dernier Festival des Etonnants Voyageurs de Saint-Malo...

Le jardin du diable, Ace Atkins (éditions du Masque) thumbnail image

Le jardin du diable, Ace Atkins (éditions du Masque)

La sulfureuse affaire Roscoe "Fatty" Arbuckle, célèbre comédien burlesque des années 20, suivie par le futur Dashiell Hammett, encore détective privé à l'agence Pinkerton. Grandeur et décadence d'Hollywood et de son usine à rêves.

Maria, Pierre Pelot (éditions Héloïse d’Ormesson) thumbnail image

Maria, Pierre Pelot (éditions Héloïse d’Ormesson)

Une lecture tendre et cruelle à la fois, un roman qui porte au coeur...

La nuit de l’infamie : une confession, Michael Cox (Seuil) thumbnail image

La nuit de l’infamie : une confession, Michael Cox (Seuil)

Londres, un soir brumeux de l’automne 1854. Le pavé sombre est luisant, l’humidité de l’atmosphère est en suspension dans le halo blafard des réverbères. Une silhouette discrète suit un homme tranquille dans une ruelle que pourrait très bien emprunter Jack l’Éventreur quelques décennies plus tard…

Le sang des pierres, Johan Theorin (Albin Michel) thumbnail image

Le sang des pierres, Johan Theorin (Albin Michel)

Une terre isolée entre ciel et mer, suspendue entre vent léger et profondeur minérale, hésitant entre hostilité et bienveillance. Un roman d’ambiance aux intrigues noires, aux lourds secrets et à la pudeur boréale. Une histoire à plusieurs voix marquée par le folklore merveilleux si souvent présent dans la littérature nordique.

Les ronds dans l’eau, Hervé Commère (Fleuve noir) thumbnail image

Les ronds dans l’eau, Hervé Commère (Fleuve noir)

« Le hasard est le plus grand romancier du monde ; pour être fécond, il n’y a qu’à l’étudier »

La fille tatouée, de Joyce Carol Oates (LGF, livre de poche) thumbnail image

La fille tatouée, de Joyce Carol Oates (LGF, livre de poche)

Il n'y a pas de rédemption possible chez Oates : on n'échappe pas comme ça à son destin, fût-il misérable, même effleuré par un fugace mais vain espoir.

← articles antérieurs

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab