Indexé XIXème siècle

← Revenir à l'accueil

Retour à Whitechapel, Michel Moatti (HC éditions) thumbnail image

Retour à Whitechapel, Michel Moatti (HC éditions)

Retour sur les traces de Jack l'Eventreur... Michel Moatti nous présente son enquête personnelle à propos de l'identité du tueur sous une forme romancée qui fait revivre les quartiers les plus pouilleux du Londres victorien.

Maleficium, Martine Desjardins (Phébus) thumbnail image

Maleficium, Martine Desjardins (Phébus)

Quand les mille et nuits de l'Orient rencontrent le Péché originel de l'Occident...

Wilderness, Lance Weller (Gallmeister) thumbnail image

Wilderness, Lance Weller (Gallmeister)

La fin de vie d'un homme en quête de consolation et de rédemption quelque part entre l'Oregon et l'Etat de Washington, entre mer et montagne. Un récit poignant façonné par le mythe américain et l'histoire de ce pays, avec cette question lancinante en fil rouge : l'homme peut-il être bon ...

Nevada, Claire Vaye Watkins (Calmann-Lévy) thumbnail image

Nevada, Claire Vaye Watkins (Calmann-Lévy)

Dix nouvelles comme autant d'invitations à un festin intime aux parfums piquants et sauvages de l'Ouest américain. Entre attachement et amertume, cruauté et promesses...

Les quatre diables, Herman Bang (Phébus / Libretto) thumbnail image

Les quatre diables, Herman Bang (Phébus / Libretto)

C'est beau, c'est calme, c'est serein... Mais le charme va être fatalement rompu. Si vous aimez Zweig, il y a des chances que vous appréciez également cette nouvelle danoise de la fin du XIXème siècle, tout en délicatesse et finesse psychologique...

Le sillage de l’oubli, Bruce Machart (Gallmeister) thumbnail image

Le sillage de l’oubli, Bruce Machart (Gallmeister)

Tragédie familiale dans un Texas rural rude et encore sauvage sur lequel plane l'ombre du sacrifice et de l'audace obstinée des pionniers. Du sang, des larmes et de la poussière...

Cadix ou la diagonale du fou, Arturo Pérez-Reverte (Seuil) thumbnail image

Cadix ou la diagonale du fou, Arturo Pérez-Reverte (Seuil)

Batailles navales, assauts militaires terrestres, ville en résistance, amours impossibles... Cadix ou la diagonale du fou est à la campagne d'Espagne napoléonienne ce que la San Felice de Dumas est à la campagne d'Italie, intrigue policière en sus.

La voix secrète, Michaël Mention (Le Fantascope) thumbnail image

La voix secrète, Michaël Mention (Le Fantascope)

Entre morgue spirituelle et défi bravache d'un assassin-poète à l'ordre public, dans une atmosphère de fin de règne d'un pouvoir politique corrompu et manipulateur, un roman policier historique à découvrir...

Folles nuits, Joyce Carol Oates (Philippe Rey) thumbnail image

Folles nuits, Joyce Carol Oates (Philippe Rey)

Wild Nights – Wild Nights! Were I with thee Wild Nights should be Our luxury!

Le livre des pères, Miklós Vámos (Denoël) thumbnail image

Le livre des pères, Miklós Vámos (Denoël)

Au gré d'un séjour à Budapest, un livre compagnon d'un voyage dans le temps...

Les Nuits rouges de Nerwood, Gilles Bornais (Pascal Galodé éditeurs) thumbnail image

Les Nuits rouges de Nerwood, Gilles Bornais (Pascal Galodé éditeurs)

En provenance directe du dernier Festival des Etonnants Voyageurs de Saint-Malo...

Flush : une biographie, Virginia Woolf (Le bruit du temps) thumbnail image

Flush : une biographie, Virginia Woolf (Le bruit du temps)

Les aventures truculentes d'un chien racé depuis la pesanteur victorienne de Londres au soleil resplendissant de Toscane, à l'ombre d'une femme d'exception.

Cent ans, Herbjørg Wassmo (Gaïa) thumbnail image

Cent ans, Herbjørg Wassmo (Gaïa)

Herbjørg Wassmo met en scène sa propre famille et son pays natal de façon magistrale. Entre pudeur et sincérité, authenticité et imagination, un hommage émouvant aux femmes ainsi qu'aux terres sauvages de l’Europe septentrionale domptées par des âmes courageuses et vaillantes à l’abnégation et au dévouement remarquables.

La nuit de l’infamie : une confession, Michael Cox (Seuil) thumbnail image

La nuit de l’infamie : une confession, Michael Cox (Seuil)

Londres, un soir brumeux de l’automne 1854. Le pavé sombre est luisant, l’humidité de l’atmosphère est en suspension dans le halo blafard des réverbères. Une silhouette discrète suit un homme tranquille dans une ruelle que pourrait très bien emprunter Jack l’Éventreur quelques décennies plus tard…

← articles antérieurs

La Ruelle bleue © Nathalie Goldgrab